Blog

Home > Mazout > Blog > Le mazout est-il compatible avec l'écologie ?

Le mazout est-il compatible avec l'écologie ?

Blog
  •   Temps de lecture : 2 minutes
  •   Date de publication : 13 juin 2022

Le mardi 5 juin a eu lieu la journée mondiale de l’environnement. C’est la journée pendant laquelle nous nous questionnons sur nos habitudes écologiques et énergétiques. Le mazout représente la deuxième énergie de chauffage en Belgique. Cependant, est-il compatible avec l’écologie ?
  

Le mazout et le pacte énergétique fédéral  

Face au défi de l’énergie et celui de la transition écologique, le gouvernement belge a mis en place un pacte énergétique fédéral. Le but est d’orienter la consommation belge d’énergie vers une consommation d’énergie bas-carbone. Cette dynamique s’inscrit dans la lutte contre le réchauffement climatique. Eh oui, il faut penser aux générations futures !

Une des mesures de ce pacte est l’interdiction en 2035 de la vente de chaudières à mazout neuves. Cette mesure concerne uniquement la vente de chaudières et non l’utilisation de celles-ci. Vous pourrez donc continuer à utiliser votre chaudière. Le mazout en tant que source d’énergie n’est pas amené à disparaître ! En clair : si vous achetez une nouvelle chaudière à mazout le 31 décembre 2034… Vous pourrez continuer à l’utiliser sans problème pendant plus de 25 ans. La rationalité et les résultats de cette décision sont contestés suite à une étude comparant le mazout et le gaz naturel.

 

Un combustible de plus en plus propre    

Le mazout s’adapte et se transforme. Au fil du temps, il a évolué en fonction des exigences au niveau de son rendement et de son impact environnemental. Si bien qu’il est aujourd’hui un argument de poids contre le réchauffement climatique. Bien sûr, il reste une énergie fossile, ce qui n’est pas eco-friendly. Néanmoins, par sa composition, le mazout est une alternative écologique pour se chauffer.

D’abord, la teneur en soufre a évolué. Son histoire le prouve, le soufre a été un vecteur de pollution atmosphérique.  Néanmoins, aujourd’hui, le souffre représente moins de 0,005% dans le mazout standard. En 1960, la part de souffre dans le mazout était de 0,8%. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : la teneur en souffre du mazout a baissé de 99,3% en 50 ans. Cela est dû aux inventions technologiques. Et grâce à cela, la planète souffre moins !
 
Outre, sa teneur en soufre, le mazout compte aussi désormais sur des mazouts bio. En effet, le mazout extra contient une part non négligeable d’EMAG (esters méthyliques d'acide gras) par exemple l’EMAG de colza. Cela réduit donc la part d’énergie fossile dans le mazout. De plus, le mazout extra contient une part encore plus faible de souffre que le mazout standard. Vous souhaitez en savoir plus sur le sujet ? Consultez notre article sur les différences entre le mazout standard et le mazout extra.

Aussi, il existe des alternatives pour contribuer à la neutralité climatique. C’est le cas des combustibles bas-carbone. Ces combustibles permettent de réduire les émissions de CO2 de 30% en comparaison au mazout traditionnel.

À propos des émissions de gaz à effets de serre, le mazout est moins polluant que le gaz naturel. En effet, c’est le résultat d’une étude mené par la RDC Environnement, une agence indépendante, chargée de conseiller les politiques belges en matière d’environnement. La question à la base de cette étude : « Les autorités doivent-elles interdire le placement de nouvelles chaudières au mazout et n’autoriser seulement les chaudières au gaz naturel en raison de leur impact sur le changement climatique ? ». Les conclusions de cette étude sont les suivantes :
 
  • Afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre, l'interdiction d'installer des chaudières au mazout dans le marché du remplacement ne contribue pas à la réalisation des objectifs climatiques. Cette mesure est contre-productive.
  • Le remplacement des anciennes chaudières (tant au mazout qu’au gaz naturel) par des chaudières à condensation contribue bien davantage à la réduction des émissions de CO2 que le passage à un autre combustible.

 

Des équipements de plus en plus performants 

Le mazout de chauffage se mue pour être plus écologique. Les fabricants de chaudières contribuent, eux aussi, à la lutte contre le réchauffement climatique. En effet, depuis de nombreuses années, le matériel se modernise dans le but d’être plus performant et écologique. C’est le cas des chaudières à condensation.

Ces nouvelles chaudières à haut rendement permettent de réduire de 35% sa consommation d’énergie. Les chaudières à condensation contribuent aux objectifs de réduction des émissions de gaz à effets de serre, établis par l’Union Européenne.
 

Des gestes simples pour réduire sa consommation de mazout

La journée mondiale de l’environnement était aussi l’occasion de nous rappeler que nous pouvons tous faire un petit geste pour l’environnement. Bien que vous sachiez maintenant que le mazout est écologique, pourquoi ne pas baisser votre consommation d’énergie ? Pour cela, nous vous avons préparé un guide pour économiser sur son chauffage.
 
 

Bon à savoir :

Un nouvel achat groupé a lieu ce week-end ! Inscrivez-vous gratuitement à l’action pour être tenu informé des prix négociés avec les fournisseurs pour votre prochaine commande de mazout.

Pour aller plus loin :

 

Inscrivez-vous au prochain achat groupé de mazout de chauffage

 
 
Partager cet article:

Laisser un commentaire