Blog

Home > Mazout > Blog > À quelle pression régler le circuit de chauffage d’une chaudière au mazout ?

À quelle pression régler le circuit de chauffage d’une chaudière au mazout ?

Blog
  •   Temps de lecture : 3 minutes
  •   Date de publication : 13 septembre 2021

Une pression trop basse ou trop élevée de votre circuit de chauffage expose votre installation à de possibles dysfonctionnements voire à une panne. Une bonne maîtrise de la pression de votre chaudière est d’autant plus importante qu’elle garantit une bonne circulation de l’eau chaude entre les radiateurs de votre habitation. Comment pouvez-vous vérifier la pression d’un circuit de chauffage ? Que faire si la tension est trop basse ou trop élevée ? Découvrez comment gérer la pression de votre chaudière au mazout : 

Comme la loi l’impose, nous avons le devoir de faire contrôler chaque année la chaudière au mazout de notre habitation. Toutefois, entre 2 entretiens, vous pouvez être amenés à réaliser certaines manipulations telles que le réglage de la pression du circuit de chauffage.
 

Comment vérifier la pression du circuit de chauffage ? 

Pour vérifier la pression d’eau de votre installation, référez-vous au manomètre. Cet outil, dont toute chaudière doit être équipée, peut être représenté de différentes façons selon le modèle de votre chaudière. Le plus souvent, il s’agit d’un petit instrument rond placé sur la chaudière ou directement sur les tuyaux près des vannes de remplissage. Le manomètre est composé d’un boîtier, d’un cadran et d’aiguilles. En fonction des modèles, il dispose de zones de couleurs . Le vert indiquant la zone de pression dite « normale » et le rouge pour la zone de danger. Aussi, certains manomètres disposent de deux aiguilles. La première indiquant la pression à maintenir et l’autre la pression effective. De cette manière, vous pouvez consulter en un coup d’œil la pression du circuit de chauffage.

les types de manomètre pour chaudière au mazout


Quelle est la pression idéale pour une chaudière au mazout ?

La pression idéale est comprise entre 1 et 1,5 bar. Il est d’ailleurs recommandé par les installateurs de maintenir la pression au-dessus de 1 bar pour préserver les composants de la chaudière. En réalité, la pression idéale dépend de la hauteur de l’habitation. Le principe à respecter est le suivant : la pression doit être comprise entre 0,2 et 0,5 bar au point le plus haut du logement. Pour une maison à étage, il faut prendre en compte la hauteur comprise entre le vase d’expansion et les radiateurs du dernier niveau. Une différence de 10 m équivaut à 1 bar. En conclusion, pour garantir 0,2 à 0,5 bar de pression au radiateur le plus haut, la pression d’eau doit être réglée entre 1,2 et 1,5 bar.
 

Le rôle du vase d’expansion

Autre élément important de l’installation de chauffage, le vase d’expansion joue un rôle dans le maintien de la pression de l’eau dans le circuit. Le vase d’expansion ressemble à un ballon, le plus souvent de couleur rouge. Ce ballon a pour mission d’absorber les variations de volume que prend l’eau au moment de changer de température. Plus l’eau est chaude plus elle prend de place, et inversement.
vase d'expansion pour chaudière  


La soupape de sécurité

En dernier recours, la soupape de sécurité permet de sécuriser votre système de chauffage. Lorsque la pression dépasse les 3 bar, elle est automatiquement déclenchée pour évacuer la pression. Dans une telle situation, contactez directement un chauffagiste !


Comment détecter un dysfonctionnement et comment réagir ?

La pression doit rester constante durant toute la saison de chauffe. Une variation d’environ 0,3 bar est néanmoins possible. Par contre, en cas de purge des radiateurs, la pression baisse !

 

Comment ajouter de l’eau dans le circuit ?

  1. Trouvez les 2 vannes de remplissage
  2. Ouvrez l’une des deux à fond et l’autre lentement tout en observant l’augmentation de la pression
  3. Refermez la deuxième vanne à fond mais sans excès
  4. Refermez la première vanne
En cas de variation de plus de 0,3 bar, contactez votre chauffagiste. Il vérifiera l’installation et le fonctionnement du vase d’expansion.
 
En cas d’augmentation continue de la pression, vérifiez que le robinet de remplissage n’est pas ouvert. Ensuite contactez immédiatement votre chauffagiste. En dernier recours, vous pouvez couper la chaudière avant qu’elle n’atteigne 3 bars de pression pour éviter l’évacuation automatique de l’eau par la soupape de sécurité.
 
À l’inverse, en cas de diminution constante de la pression et que vous devez très régulièrement ajouter de l’eau dans le circuit, une fuite est à redouter ou alors c’est le vase d’expansion qui est à remplacer.
De manière générale, nous vous recommandons de ne pas vous lancer dans des manipulations sur la chaudière si vous avez un doute sur l’origine du problème. Le chauffagiste est le plus à même de réaliser toutes les interventions sur votre installation, comme en cas de problème de pression d’eau.
 
 

Bon à savoir :

Un nouvel achat groupé a lieu ce week-end ! Inscrivez-vous gratuitement à l’action pour être tenu informé des prix négociés avec les fournisseurs pour votre prochaine commande de mazout.

Pour aller plus loin, découvrez également ces articles :

 

inscrivez-vous au prochain achat groupé de mazout de chauffage

 
Partager cet article:

Laisser un commentaire