Blog

Home > Gaz/Elec > Blog > Passer du mazout au gaz : guide pratique, prix et aides

Passer du mazout au gaz : guide pratique, prix et aides

Blog
  •  Temps de lecture : 3 minutes
  •  Date de publication : 16 août 2021

Votre chaudière est vétuste ? Est-elle en panne ? Suite aux dernières intempéries votre installation est endommagée ? La chaudière au mazout est une technologie fiable dont la durée de vie dépasse les 30 ans, surtout si vous veillez à la faire entretenir par un professionnel chaque année. Cependant, il peut arriver qu’elle ne puisse plus être réparée. Alors, si votre ville est raccordée au gaz et que vous souhaitez passer à ce combustible, voici ce qu’il faut savoir : 
 

Guide pratique : passez du mazout au gaz en 3 étapes

1.Se raccorder au réseau de gaz de ville

Le réseau de gaz est-il disponible dans votre rue ? Vous pouvez le demander à vos voisins ou vous référer directement au gestionnaire de réseau de votre commune. Vous ne le connaissez pas ? Vous pouvez indiquer votre code postal ici pour obtenir l’information.

Le coût standard d’un raccordement avoisine les 1000€. Des suppléments non négligeables sont également appliqués en fonction de l’éloignement de votre habitation par rapport au réseau existant. Par contre, bonne nouvelle, certains gestionnaires de réseau comme Ores ou Resa offre le raccordement standard !

Par ailleurs, au moment de demander votre offre pour votre nouvelle installation au gaz, n’hésitez pas à demander à l’installateur de prévoir le raccordement au réseau dans son offre. Il peut s’occuper de ces démarches à votre place.

 

2.Mise hors service et évacuation de son installation au mazout

Que faire de votre ancienne installation ? Votre chaudière âgée a encore de la valeur ! Pour réparation ou pour pièces, pourquoi ne pas placer une annonce sur un site de vente entre particuliers avant de penser à vous en débarrasser ? Si vous en récupérez même 100€, ce seront 100€ de moins à débourser pour votre nouvelle installation.

D’ailleurs, si vous ne l’avez pas vendue, où pouvez-vous évacuer votre chaudière ? Les chaudières à mazout sont acceptées dans votre Recyparc dans le container à métaux ! Vous pouvez également la céder au ferrailleur.

Pour votre citerne à mazout, c’est une autre histoire. Des dispositions légales sont prévues pour la neutralisation des cuves à mazout. Elle doit être effectuée par un professionnel agréé qui réalisera l’opération dans les règles et vous délivrera une attestation officielle. Il procédera en 3 étapes :

  1. La vidange de son contenu

  2. Le dégazage : une fois vidée, la citerne contient toujours des gaz d’hydrocarbures inflammables.

  3. La neutralisation ou l’évacuation : Une fois la cuve vidée et dégazée, le professionnel peut alors soit enlever la cuve, soit la neutraliser. La neutralisation consiste à la remplir de matières inertes comme du béton, du sable, de la mousse polyuréthane, etc.

Combien coûte la neutralisation d’une cuve ? Le prix varie entre 500 et 2000€ en fonction de sa capacité et de son emplacement (aérienne ou enterrée). Par ailleurs, certaines communes proposent une prime à ce sujet. Renseignez-vous auprès de votre administration communale.
 

Faites neutraliser votre citerne à mazout tout en profitant des réductions de Groupasol !

demandez votre devis gratuit pour la neutralisation de votre citerne  

3.Choisir sa nouvelle chaudière au gaz

Quel type de chaudière au gaz choisir ? Une chaudière à condensation à coup sûr ! Elle vous garantit 35% d’économie d’énergie en comparaison d’une chaudière au gaz classique.

Comment fonctionne-t-elle ?

  Fonctionnement d'une chaudière au gaz à condensation Viessmann

Une chaudière à condensation optimise son rendement en exploitant non seulement la chaleur produite mais aussi la chaleur inutilisée s’échappant par le conduit de cheminée grâce à son système de condensation. Au bout du compte, la chaudière utilise 98% de la chaleur produite par la combustion du gaz. Grâce à cela, vous économisez plus d’énergie, et donc d’argent, et vous rejetez moins de CO2 dans l’atmosphère.

 

Les prix

Le prix du gaz est difficilement comparable au tarif du mazout, le prix de ces combustibles étant très volatiles. Cependant, selon le dernier rapport proposé par l’observatoire des prix de l’énergie APERe ASBL, le gaz serait plus cher que le mazout en €/kWh.
Observatoire des prix de l'énergie Apere énergie

Ensuite, comme nous l’avons vu, une chaudière au gaz est économique. Elle doit également être moins entretenue car l’obligation légale de contrôle en Belgique est de 2 ans contre 1 an pour le mazout. La chaudière est aussi moins encombrante. Autre avantage et non des moindres, le combustible est acheminé par des conduites de sorte que nous n’en tombons jamais à court ! Et enfin, le prix d’une chaudière au gaz est plus faible qu’une chaudière au mazout. En bref, malgré le coût du combustible actuellement en hausse, la chaudière au gaz est un bon investissement si vous souhaitez économiser sur vos factures énergétiques.

Quel est le prix d’une chaudière à condensation ?

Pour acquérir votre chaudière à condensation, il vous faudra débourser entre 1500€ et 5000€ en fonction du modèle et de la puissance souhaitée. 
Une multitude de modèles existent ! Pour trouver le modèle adapté à votre habitation, nous vous invitons à demander votre devis gratuit et sans engagement auprès de notre partenaire de confiance Viessmann. En plus, jusqu’au 31 décembre 2021, vous profitez des réductions jusqu’à 800€ sur votre installation :

demandez votre devis gratuit pour une chaudière au gaz Viessmann  

Les aides

Pour vous aider dans ce passage du mazout au gaz, des aides existent ! Nous l’avons vu plus tôt dans cet article, les gestionnaires de réseau tels qu’Ores et Resa offrent le raccordement standard au réseau et également des primes allant de 250€ à 1340€.

En Wallonie, le système de primes à la rénovation n’inclut plus les chaudières à condensation au gaz depuis juin 2019.  

Sur Bruxelles, la Région accorde des primes de 700€ à 1200€ pour l’achat d’une chaudière à condensation et également de 50 à 70€ par mètre de tubage jusqu’à 10 mètres. Des bonus de 300€ à 1000€ sont accordés en plus en cas de remplacement de poêle ou chaudière à mazout.

Du côté de la Flandre, des primes sont accordées en cas de remplacement par une chaudière à haut rendement énergétique. C’est notamment le cas de la Prime à la rénovation que vous pouvez demander à l’administration du logement. Le montant de la prime pour le remplacement d’une chaudière ne peut dépasser 7500€ HTVA. En fonction également de vos revenus et du type de travail réalisé, ce montant correspondra à entre 20% et 30% du coût total de la rénovation. Pour pouvoir bénéficier de cette prime, vous devez impérativement installer une chaudière au gaz à haut rendement énergétique disposant du label HR ou HR+. Vous devez également résider en Région flamande dans une habitation de plus de 30 ans. Les factures dont le montant minimum doit être de 2500 € HTVA ne doivent pas dater de plus de 2 ans. Retrouver toutes les conditions sur le portail de la Région flamande.
Seuls les citoyens bénéficiant du statut « client protégé » ou au groupe cible prioritaire peuvent demander une prime auprès du gestionnaire de réseau Fluvius. En cas de remplacement d’une chaudière au mazout, la prime s’élève à 2500€. Plus d’informations.

 

Bon à savoir :

Un nouvel achat groupé a lieu ce week-end ! Inscrivez-vous gratuitement à l’action pour être tenu informé des prix négociés avec les fournisseurs pour votre prochaine commande de mazout.

Pour aller plus loin, découvrez également ces articles :

 

inscrivez-vous au prochain achat groupé de mazout de chauffage

 

Partager cet article:

Laisser un commentaire