fbpx

Déconfinement : vers une hausse du prix du mazout ?

Déconfinement, quel impact sur le prix du mazout ?

Après 2 mois de distanciation sociale et de ralentissement économique en vue de combattre la propagation du coronavirus, le monde entame progressivement le déconfinement. Quel sera l’impact sur le prix du mazout ?

La reprise économique débute

Avec le déconfinement, l’activité économique reprend progressivement et avec elle la consommation de produits pétroliers. La demande augmentant, les prix devraient suivre la tendance. Toutefois, l’économie mettra du temps à recouvrer son plein potentiel.

Baisse de production du pétrole jusque 2022

Autre indicateur d’une possible hausse des prix, les pays exportateurs de pétrole réunis sous le nom d’OPEP+ ont trouvé un accord le 1er mai dernier pour réduire leur production. Cette mesure répond à la chute de la demande en pétrole ayant causé l’effondrement des prix du mazout in fine. Leur plan prévoit une réduction de la production à 9.7 millions de barils par jour jusque juin, à 8 millions entre juillet et décembre et enfin à 6 millions entre janvier 2021 et avril 2022.

Connaissons-nous les derniers instants de cette baisse exceptionnelle des prix ?

La demande augmentant, l’offre étant réduite pour les mois et années à venir, le cours du pétrole remontera certainement. Mais quel impact sur le prix du mazout ?

Afin d’éclaircir ce point, prenons la décomposition du prix officiel du mazout standard pour une commande entre 1000 et 1999L au moment d’écrire ces lignes le 26 mai 2020 (SOURCE PETROLFED).

Prix pour – de 2000 litres de mazout standard = 0,4262€ / litre dont :

  • 0,2188 € pour le produit ex-raffinerie
  • 0,1055 € pour les coûts de distribution
  • 0,0076 € pour la cotisation Apetra
  • 0,0016 € pour le Fonds Social Chauffage
  • 0,0187 € pour les accises et cotisations énergie
  • 0,0740 € pour la TVA
Décomposition du prix du mazout - Groupasol

Le prix du pétrole brut entre en compte pour 51.33% du prix de votre litre de mazout de chauffage. Ce prix est déterminé par le cours du pétrole sur le marché international et calculé pour la Belgique sur la base de la bourse de Rotterdam.

Quelle sera la tendance au cours des prochaines semaines ?

Prédire l’évolution du prix du mazout reste un exercice difficile. Cependant, au vu des indicateurs précités, une nouvelle chute des prix s’avère peu probable. Depuis le 18 mai dernier, le prix du mazout est même repassé au-dessus de la barre des 400 euros pour 1000L.

De nombreuses incertitudes planent tout de même sur le marché du pétrole. Le déconfinement est synonyme d’accroissement de la demande mais également d’incertitude sanitaire. Si le nombre de cas déclarés de coronavirus augmente à nouveau, un second confinement n’est pas à exclure. Les prix connaîtraient alors une nouvelle chute des prix.

Les prix relativement bas et toujours très attractifs actuellement sont certainement les seules certitudes relatives à l’évolution du prix du mazout. N’hésitez plus à profiter des prix bas actuels ! Les fournisseurs participant aux achats groupés ont à présent récupéré leur plein potentiel. Les délais de livraison reviennent sous les 15 jours ouvrés !

Laisser un commentaire