Blog

Home > Mazout > Blog > 6 conseils pour chauffer la chambre de bébé

6 conseils pour chauffer la chambre de bébé

Blog
  •   Temps de lecture : 2 minutes
  •   Date de publication : 21 décembre 2021

Comment chauffer la chambre de mon enfant ? Quelle est la température idéale ? Quel type de chauffage faut-il privilégier ? À quoi faut-il faire attention ? Groupasol répond à vos questions et vous donne 6 conseils pour chauffer la chambre de bébé.
 

1. Choisir la bonne température

La température idéale d’une chambre n’est pas la même que celle des autres pièces de la maison. Dans la chambre d’un enfant en bas âge, elle est de 18° (soit 1°C à 2°C de moins que pour la chambre des parents). C’est une information à prendre en compte puisque dormir dans une pièce surchauffée est mauvais pour la santé. Cela favorise la prolifération des bactéries et réduit la qualité du sommeil. En effet, selon l’ADEME, dormir dans une chambre où l’air est frais et où la température ne dépasse pas les 18°C favorise un sommeil réparateur. 
 
Il existe plusieurs solutions pour veiller à conserver une bonne température dans la chambre. La plus simple consiste à y installer un thermomètre. Certaines vannes thermostatiques en sont elles-mêmes équipées et affichent sur un écran digital la température ambiante. Si vous recherchez une solution plus technologique, vous pouvez opter pour un système de chauffage intelligent qui vous permettra de gérer la température de votre maison à distance ou de régler votre chaudière pour qu’elle se mette en route automatiquement lorsqu’elle détecte un changement de température dans une pièce.
 

2. Choisir le bon chauffage

Dans une chambre d’enfant, il vaut mieux opter pour des équipements sûrs qui répondent à toutes les règles de sécurité. Privilégiez donc toujours l’utilisation de vos radiateurs traditionnels à celle d’un petit chauffage d’appoint lorsque c’est possible. 
 
Si vous souhaitez remplacer votre système de chauffage, renseignez-vous sur les caractéristiques des différents types de chauffage disponibles sur le marché ou demandez conseils à votre chauffagiste avant de prendre votre décision.
 

3. Faire attention à l’emplacement du chauffage

Il est conseillé de conserver une température constante et homogène tout au long de la nuit car les changements de températures perturbent le sommeil. C’est pourquoi il ne faut pas placer le chauffage trop proche du lit. Il vaut mieux également éviter de coller ce dernier aux autres meubles de la chambre. En effet, en couvrant une partie du radiateur, vous limitez son efficacité et augmentez votre consommation de mazout.

 

4. Surveiller le taux d’humidité de la pièce

 

Le taux d’humidité conseillé pour une chambre est compris entre 30% et 50%. S’il est trop élevé, cela favorise le développement de bactéries et augmente les risques d’infections pulmonaires. Et s’il est trop bas, cela peut entraîner un risque d’irritations pulmonaires dû à l'assèchement du mucus de la voie respiratoire.
 
Le taux d’humidité peut être vérifié avec l’aide d’un hygromètre. Souvent associé à un thermomètre, ce petit appareil permet de mesurer rapidement le taux d'humidité et la température d’une pièce. Si le taux d’humidité de la chambre est trop bas, il existe plusieurs solutions pour y remédier. Vous pouvez faire sécher votre linge dans la chambre, ajouter des petits bacs d’eau sur vos radiateurs ou investir dans un humidificateur d’air. Et si au contraire le taux est trop élevé, vous pouvez utiliser un déshumidificateur pour assécher l’air de la pièce. 

Il est possible de trouver des hygromètres en magasins de bricolage et d’électroménager ou pharmacies à partir de 15€.
 

5. Aérer la chambre quotidiennement

Afin de conserver une bonne qualité de l’air dans la chambre, elle doit être aérée tous les jours.  
 
Quelques conseils pour bien aérer son logement :

  • Entre 5 et 15 minutes suffisent pour aérer une pièce. Cela permet à l’air intérieur d’être entièrement renouvelé sans pour autant refroidir complètement la pièce.
  • Il n’est pas nécessaire d’éteindre complètement le chauffage lorsque vous aérez, mais pensez tout de même à le diminuer.
  • Si cela est possible, créez un courant d’air en ouvrant plusieurs fenêtres en même temps.
  • Choisissez d’aérer tôt le matin ou tard le soir pour éviter les pics de pollution. 
  • S’il n’y a pas de fenêtre dans la pièce, vous pouvez installer un système VMC. Ce dispositif aère la pièce en aspirant l’air intérieur pour faire rentrer celui de l’extérieur.
 

6. Bloquer le thermostat du radiateur

Pour éviter les mauvaises surprises, nous vous conseillons également d’équiper les vannes thermostatiques de vos radiateurs de sécurité enfants. Cela évitera les changements drastiques et imprévus de température. 
 

Bon à savoir :

Un nouvel achat groupé a lieu ce week-end ! Inscrivez-vous gratuitement à l’action pour être tenu informé des prix négociés avec les fournisseurs pour votre prochaine commande de mazout.

Pour aller plus loin :

 

Inscrivez-vous au prochain achat groupé de mazout de chauffage

 
Partager cet article:

Laisser un commentaire