fbpx
Primes Énergie : ce qui change en 2019

Primes Énergie : ce qui change en 2019

Le budget énergétique représente une part importante du budget des ménages en Belgique. Ce n’est pas un constat récent. Depuis de nombreuses années, les différentes régions mettent en place des systèmes d’aides. Sous forme de primes et de subsides, elles renforcent les démarches dans le cadre d’un rénovation ou d’une construction. Elle se concentre sur réflexion construite autour de l’énergie et de la consommation de celle-ci.

Le salon Batibouw, qui a ouvert ses portes ce 21 février, prend ses quartiers pour 10 jours à Bruxelles et coïncide justement avec l’annonce de nouvelles primes énergies qui seront d’application à partir de ce mois de mars. L’occasion pour Groupasol de vous présenter les différents changement et les liens utiles

 

Primes énergie et rénovation en Wallonie

Les changements sont nombreux en Région Wallonne et concernent toute une série de primes liées à l’isolation et au chauffage. Sont concernées depuis janvier 2019 :

  • l’isolation du toit, des sols et des murs
  • l’installation d’une pompe à chaleur pour l’eau chaude sanitaire ou pour le chauffage
  • l’installation de chauffe eau solaire, de chauffage biomasse, de chaudière au gaz

La grande nouveauté dans le cadre de la simplification des démarches administratives est la suivante. En Wallonie, dès le mois de mars, un seul dossier de demande de primes devra être introduite par le bénéficiaire.

Seule contrainte supplémentaire, les primes doivent être demandées dans un ordre cohérent dans le cadre des démarches de rénovation. Un exemple ? Inutile de solliciter une prime pour l’isolation intérieure de votre toiture si le toit est en mauvais état!

Le passage par un auditeur privé pour solliciter la prime devient donc obligatoire pour tous les ménages. Vous le devez également si vous souhaitez réaliser les travaux vous-même. Son rôle est de valider l’ordre des travaux pour lesquels une prime sera demandée auprès de la Région Wallonne.

Troisième et dernière modification de la législation enfin, les primes seront proportionnellement inverses aux revenus du ménage, permettant aux plus précarisés de profiter d’aides plus importantes.

Toutes les informations sur les primes énergie en Wallonie à partir de 2019 sont en ligne, mais également disponibles dans les guichets énergie de votre région.

 

Et à Bruxelles : de nouvelles primes ?

En 2019, la Région de Bruxelles-Capitale continue ses efforts initiés au préalable dans le secteur de l’énergie, en mettant toutefois l’accent sur le chauffage, mais aussi, en amont, sur l’isolation et l’audit énergétique.

Bruxelles poursuit l’objectif de permettre l’accès à tous les ménages, y compris aux ménages précarisés, aux appareils de chauffage plus performants et moins énergivores.

Concrètement, en 2019, 4 axes renforcent les primes rénovation et énergies déjà existantes :

  • simplification administrative des démarches de demandes de primes
  • extension des primes pour les extensions de bâtiments existants
  • augmentation primes isolation des murs par l’extérieur et remplacement des chaudières
  • mise en place d’une nouvelle prime contrôle de chaudière et appareil de chauffage au gaz pour les familles précarisées.

Retrouvez sur le site de Bruxelles Environnement les formulaires de demandes de primes, le tableau récapitulatif des aides et la brochure d’information.

 

En Flandre :

En Flandre, les changements datent du 1er février 2019 et concernent la prime à la rénovation, laquelle inclut les travaux d’isolation. Toutes les informations sur le site Woonen Vlaanderen

Par ailleurs, les ménages flamands peuvent également profiter d’une prime “d’amélioration” du bâtiment réservée aux maisons de plus de 25 ans et pour les travaux de toiture, menuiseries extérieures, électricité, chauffage, installations sanitaires, façade, contrôle de l’humidité ou travaux d’extension. Les informations complètes sur cette prime sont disponibles dans l’onglet “primes” du site de la Région flamande.

Laisser un commentaire