fbpx

En 2020, opter pour une habitation chauffée au mazout : une aberration?

Choisir une maison chauffée au mazout en 2020

L’ouverture prochaine du salon Batibouw (du 29 février au 8 mars) est l’occasion d’aborder la question. Choisir de se chauffer au mazout a-t-il encore du sens dans une société tournée, chaque jour un peu plus, vers la transition écologique ?

Pourquoi opter pour le mazout ?

Un Belge sur trois et un Wallon sur deux font le choix du mazout. Plusieurs raisons motivent ce choix.

Verbruik van de verwarming in 2017 (België)

Le prix 

Les prix des différentes énergies fluctuent au cours du temps. Si le mazout n’est pas le combustible le moins cher, il est toutefois quatre fois plus économique que l’électricité. Comparez les prix des différentes énergies de chauffage en Belgique* :

comparer prix facture habitation chauffée au mazout

*En ce qui concerne l’électricité et le gaz, les chiffres proviennent du tableau de bord mensuel de la CREG pour janvier 2020. Pour ces deux énergies, les tarifs sont calculés pour une consommation de 21 000 kWh par an. Dans le cas de l’électricité, on inclut donc la consommation pour l’ensemble du système de chauffage.

Le prix du mazout est le prix officiel appliqué au 31 janvier 2020 (ainsi que le meilleur tarif négocié par Groupasol) pour une commande de mazout standard de 2100 litres (1 litre de mazout représentant 10 kWh consommés).

Trois stères de bois équivalent à une consommation de 5400 kWh. Les 21 000 kWh sont donc consommés par 12 stères c’est-à-dire 4 box de bois.

Enfin, une palette de pellets = 4800 kWh. Nous utilisons donc 4,4 palettes pour atteindre la barre des 21 000 kWh. Le prix du pellet est une moyenne des offres que vous trouverez sur PelletStock.be et le prix du bois est celui proposé par notre partenaire.

Notez que ces moyennes n’incluent pas les entretiens ou achats d’installations (poêle, chaudières, accessoires …).

Ces chiffres concernent l’ensemble du territoire belge.

Le rendement 

Son pouvoir calorifique et son rendement sont, de manière générale, intéressants. Le rendement est le rapport entre l’énergie consommée et la chaleur produite. Si vous souhaitez des résultats encore plus satisfaisants, optez pour le mazout à haut rendement et veillez à faire entretenir votre installation. Pensez également à remplacer votre ancienne chaudière par une chaudière à condensation.

La diffusion

Le mazout est le choix idéal pour chauffer de grandes surfaces de façon uniforme, rapidement et efficacement.

La sécurité 

Le mazout n’explose pas. Il n’est inflammable qu’à une température supérieure à 55°C. Aucun risque dans une pièce à température ambiante, donc. En ce qui concerne les risques d’intoxications au carbone, pas d’inquiétude, ils sont quasiment nuls. N’hésitez pas à demander des contrôles pour assurer encore davantage votre installation. Pensez également aux systèmes anti-fuite et aux doubles protections, obligatoires pour les cuves vendues dans le cadre de cessions immobilières après mai 2020.

La liberté et le contrôle

Avec le mazout, c’est vous qui gérez ! Grâce à Groupasol, vous avez accès aux tarifs négociés un vendredi sur deux. Les prix sont à la baisse ? C’est vous qui choisissez de confirmer ou non votre commande. Vous n’êtes pas condamnés à payer le même montant à chaque livraison. Vous n’êtes pas non plus liés à un seul et unique fournisseur.

L’accessibilité

Où que vous soyez en Belgique, à n’importe quel moment de l’année, le mazout est là pour vous ! Une grande différence avec le gaz, parfois inaccessible pour votre habitation. Pour profiter du gaz, vous devez d’abord demander si le raccordement à votre réseau de distribution est possible. Vous devrez ensuite entreprendre un certain nombre de démarches administratives et planifier des travaux plus ou moins longs. Un problème qui ne se pose pas avec le mazout.

Le mazout peut-il être plus écologique ?

L’urgence écologique prend de l’ampleur au fil des années. Il est donc tout naturel que vous vouliez rendre votre nouvelle maison la plus « eco-friendly » possible. Si le mazout possède de nombreux avantages, il est souvent pointé du doigt pour son côté polluant. Sachez toutefois que les chaudières à mazout émettent 20% de dioxyde de soufre (SO2) de moins qu’en 2016. Quant aux émissions de dioxyde de carbone (CO2), elles diminuent drastiquement grâce à diverses avancées technologiques.

Le système de la chaudière à condensation

Le système de la chaudière à condensation est apparu à la fin des années 1970. Son fonctionnement innovant est relativement simple : les vapeurs dégagées lors de la combustion du mazout sont réintroduites dans le circuit. Une chaudière traditionnelle rejette les gaz de combustion dans les airs, ils sont perdus. Or, ces gaz contiennent de l’énergie. Le système de condensation, lui, profite de l’énergie contenue dans leur vapeur. Elle est ainsi réinjectée dans le système, refroidie et conduite vers un échangeur de chaleur. Là, le phénomène de condensation libère de l’énergie et produit de la chaleur.

Pourquoi opter pour une chaudière à condensation ?

Concrètement, que cela signifie-t-il ? Moins de pertes d’énergie et donc, forcément, un meilleur rendement pour votre chaudière. Aujourd’hui les chaudières sont de plus en plus performantes et vous offrent un rendement jusqu’à 98%. Soit entre 15 et 20% supplémentaires par rapport à votre ancienne chaudière traditionnelle. Le rendement est le rapport entre l’énergie qui est effectivement dégagée sous forme de chaleur et l’énergie qui entre dans la chaudière sous forme de combustible. Vos pertes d’énergie sont donc presque nulles. Mais ce n’est pas tout ! Un meilleur rendement signifie aussi une réduction des émissions de dioxyde de carbone et donc, un système plus respectueux de l’environnement.

Si vous emménagez dans une nouvelle maison ou si vous envisagez de moderniser votre installation, préférez le système à condensation. Pour vous, pour la nature, et pour votre portefeuille.

Une installation hybride pour votre chauffage 

Si vous souhaitez rendre votre système de chauffage à mazout plus écologique, une autre solution s’offre à vous. Faire le choix de l’hybride, c’est adopter un système combinant mazout et énergies renouvelables. Votre installation de panneaux photovoltaïques collecte l’énergie solaire. Cette énergie permet de chauffer l’eau sanitaire et de préchauffer l’eau destinée au chauffage. Vous réduisez ainsi considérablement votre consommation de combustible. Outre les panneaux, vous pouvez également faire le choix d’un chauffe-eau solaire ou d’une pompe à chaleur. Une fois combinés à votre mazout, ces systèmes vous offrent une consommation plus éco-responsable. Ils vous permettent également de faire des économies sur votre facture de chauffage.

habitation chauffée au mazout de manière plus écologique

Il existe également des solutions hybrides plus traditionnelles à savoir le couplage mazout – bois ou mazout – pellets. Besoin d’un peu de douceur dans votre salon ? Pas besoin de démarrer votre chauffage central, lancez votre feu et profitez de sa chaleur.

Le mazout extra moins polluant et Bio !

Le mazout lui-même est moins polluant. Optez pour le mazout extra dont la quantité de souffre est 5 fois inférieure au mazout standard. Si vous voulez aller encore plus loin, joignez-y l’additif haut rendement. Il vous permettra de réduire votre consommation de mazout, de préserver l’état de votre cuve mais aussi de réduire vos émissions de CO2. Le mazout adopte également le bio. Selon les fournisseurs, votre mazout habituel est actuellement additivé jusqu’à 10% de mazout biologique. Les cultures céréalières servent de base à la production de ce mazout bio. Sélectionnez le mazout extra lors de vos commandes Groupasol !

Avant d’acheter une habitation chauffée au mazout 

Quelles sont les informations à connaître ?

Intéressez-vous d’abord à l’installation et à son fonctionnement. Un mode d’emploi est-il disponible ? De quand date l’installation de la chaudière ? L’ancienneté de la chaudière est une donnée importante car elle a un impact direct sur son rendement. Vérifiez également que la chaudière a bien été entretenue, car qui dit entretiens réguliers dit meilleur rendement. N’hésitez pas non plus à demander les attestations d’entretien à votre vendeur. En cas de sinistre, un assureur est en effet susceptible de les réclamer.

Avant d'acheter une habitation chauffée au mazout

Penchez-vous ensuite sur la citerne à mazout. Est-elle toujours d’usage ? Quel est son emplacement (aérienne, enfouie) ? Quelle est sa capacité ? Quelle est l’année de son installation ? De quand date le dernier contrôle ? En un mot : accumulez un maximum de renseignements et conservez-les précieusement. Ces données déterminent les  différentes obligations légales s’appliquant à votre réservoir.

Gardez à l’esprit que le vendeur de votre futur bien immobilier n’est pas obligé de vous fournir ces renseignements. Seule « l’obligation générale d’information » s’impose. À vous donc de prendre l’initiative de poser vos questions !

Quelles obligations pour votre installation de chauffage au mazout ?

Si vous n’avez jamais été propriétaire d’un système à mazout, prenez ensuite connaissance des différentes règles en vigueur. Tout d’abord, votre chaudière. En Belgique, la loi vous oblige à faire appel à un technicien agréé pour effectuer un entretien annuel. Pour tout savoir sur la législation en vigueur dans les différentes régions belges, consultez notre article. Vous pouvez également programmer votre entretien à des prix intéressants grâce à Groupasol. Découvrez les tarifs dans votre province.

Autre règlementation importante : les contrôles de vos citernes à mazout. Pour les cuves d’une capacité égale ou supérieure à 3000 litres, les contrôles sont obligatoires en Wallonie et à Bruxelles. En Flandre, l’obligation concerne toutes les cuves sauf les citernes aériennes d’une capacité inférieure à 6000 litres. Attention si vous achetez votre maison à partir de mai 2020, votre citerne de plus de 500 litres devra être contrôlée également. Toutes les informations sur vos contrôles de citerne sont disponibles sur notre site.

À qui appartient le mazout restant ?

Avant d’emménager dans votre nouvelle maison, vous remarquez qu’il reste une certaine quantité de mazout dans la citerne. Ce mazout restant est-il inclus dans le prix d’achat de votre bien immobilier ? À qui appartient-il ?

Si votre contrat n’en fait aucune mention, le mazout reste la propriété du vendeur. Il lui est toutefois interdit de vous imposer un rachat ou d’exiger un remboursement si vous n’êtes pas intéressé.

En 2020, le mazout peut poser question. La règlementation visant à interdire l’achat de chaudières traditionnelles en Wallonie dès 2035 inquiète. Mais rassurez-vous, cela ne concerne pas leur utilisation. Le mazout reste un choix intéressant pour votre nouvelle habitation à plusieurs égards. Son côté pratique et sûr, son efficacité, le contrôle qu’il vous offre… et ses nombreux progrès au niveau écologique. Si vous craignez pour votre facture de chauffage, rejoignez la communauté Groupasol. Nos achats groupés vous permettent de bénéficier de prix avantageux sur votre mazout.

Laisser un commentaire

2 commentaires

  • lemaire

    Bonjour ,
    Je souhaiterais connaitre le prix de mazout « achat groupé » a ce jour !
    étant donné la situation actuelle ,je pense que cela pourrait être intéressant je possède une cuve de 2500 litres
    dans laquelle il doit me manquer plus ou moins 1000 litres .
    merci
    V.Lemaire