Le saviez-vous ?
 
 
 
 
 
 

Entretien de chaudière : Quelle législation ?

 
 
 
 
 
Les nuits raccourcissent et avec elles, le froid s’installe doucement en Belgique. La brume du matin ne nous trompe pas, l’automne approche et il est temps de penser à prévoir l’entretien de votre chaudière.
 
Mais quelle est la législation en Belgique ? Diffère-t-elle selon les régions ? L’entretien et le contrôle de sa chaudière à mazout, est-ce la même chose ? Quelles sont leurs particularités et à qui pouvez-vous vous adresser pour procéder à ces inspections en toute sécurité ?
 
Groupasol répond pour vous à toutes ces questions avant la période de chauffe de votre habitation.
 
 

Tout savoir sur la législation qui régit le contrôle et la périodicité des entretiens de chaudière à mazout en Belgique.

 
 
En tant qu’occupant d’une habitation, vous êtes légalement responsable de votre installation de chauffage, du bon fonctionnement et de la sécurité de celle-ci. Pour vous chauffer cet hiver en toute sécurité, voici un petit point sur la législation applicable en matière d’entretien de chaudière dans chaque région de Belgique.
 
 

En Wallonie :

 
 
La législation en Wallonie qui encadre les entretiens d’appareil de chauffe (pour le chauffage mais aussi la production d’eau chaude sanitaire) a été entérinée par le gouvernement wallon en 2009.
 
Ce décret du 29 mai 2009 impose pour toutes les chaudières qui fonctionnent avec un combustible liquide (et donc les chaudières à mazout), un contrôle annuel, dont les attestations doivent être conservées pendant deux ans.
 
 
 

En Flandres:

 
 
L’arrêté flamand relatif à l’entretien des chaudières à mazout a été adopté en 2006 et concerne tous les appareils de chauffe (et les appareils produisant de l’eau chaude sanitaire). Ce contrôle doit être réalisé annuellement pour les chaudières d'une puissance nominale supérieure ou égale à 20 kW.
 
 
 

En Région de Bruxelles Capitale: 

 
 
L’arrêté relatif au contrôlé des appareils de chauffage en région de Bruxelles-Capitale est d’application depuis le 1er janvier 2011 et comprend comme en région wallonne 3 obligations pour les propriétaires : le contrôle périodique de l’installation, la réception des nouvelles installations et leur diagnostic.
 
La périodicité du contrôle sur Bruxelles, comme partout en Belgique est annuel pour les chaudières à mazout.
 
 

Contrôle ou entretien de chaudière ? Quelle (s) différence(s) ?

 
 
Contrairement à la Flandres et à Bruxelles, la région wallonne fait la distinction entre l’entretien de votre chaudière et son contrôle.
 
Quelques définitions pour y voir plus claire sur la différence entre contrôle et entretien de chaudière à mazout :
 
L’entretien est une opération technique qui a pour objectif de vérifier l’état et le bon fonctionnement de l’appareil de chauffe. Il sera réalisé par un technicien agréé pour intervenir sur des installations de chauffage et des chaudières à mazout, selon les directives du fabricant de l’appareil en question.
 
Un contrôle sera également réalisé par un technicien agréé et habilité mais devra mesurer, en plus des vérifications faites lors de l’entretien, les émissions de la chaudière, vérifier la cheminée et l’emplacement de l’appareil. Ce contrôle comprend dont, en plus de la vérification technique selon les prescrits de la marque de la chaudière, une notion de contrôlé de sécurité de l’appareil.
 
Le contrôle périodique repris dans la législation à Bruxelles-Capitale et en Flandres est donc un condensé des notions de contrôle et d’entretien applicables en Wallonie. Ainsi le contrôle de votre chaudière comprendra à la fois la vérification du fonctionnement de la chaudière selon les prescriptions techniques de la marque (c’est l’équivalent de l’entretien de la chaudière en Wallonie) et l’examen des aspects sécuritaires de l’appareil et de la cheminée (ce qui correspond au « contrôle » wallon)
 
 
 

Qu’est-ce que le diagnostic approfondi de ma chaudière ? Suis-je concerné ?

 
 
Ce contrôle particulier et approfondi, qui ne concerne que les habitations en région wallonne, s’applique aux chaudières dont la puissance est supérieure à 20KW ou si la chaudière à mazout a plus de 15 ans ; et sera également réalisé par un technicien agréé. I
 
ll existe deux types d’agréments distincts pour la réalisation de ces diagnostic approfondi :
  • le diagnostic approfondi de type 1, réservé aux installations avec une seule chaudière et une puissance égale ou inférieur à 100 kW;
  • le diagnostic approfondi de type 2 ; qui concerne les installations de chauffage comprenant plusieurs chaudières ou une seule chaudière dont la puissance est supérieure à 100 kW.
 
En Flandres, le diagnostic approfondi est remplacé par un audit obligatoire. Celui-ci est imposé pour les chaudières dont la puissance est inférieure ou égale 100 kW lorsque celle-ci a atteint 5 ans (l’audit sera ensuite renouvelé tous les 5 ans).
 
Si votre bâtiment comprend plusieurs chaudières ou une chaudière au mazout avec une puissance supérieure à 100km, cet audit obligatoire sera réalisé tous les 2 ans par un technicien agréé.
 
 
 

Retrouvez tous nos articles: 

                      

 

 

 

 
   

   
 Achat Groupé de Mazout
 
 
Économisez jusqu'à 150€
sur le plein de votre citerne.
 

  
 
 
 
 

Pour le mazout de chauffage aussi c’est la rentrée

 

 
 
Comme le Larousse que l’on va bientôt glisser dans le cartable de nos enfants et qui s’enrichit chaque année de nouveaux mots, le mazout de chauffage a eu droit à un petit lifting avant la rentrée. 

Cet été, le 8 juillet précisément, un nouvel Arrêté Royal est entré en application. Cette nouvelle législation fédérale, obtenue après maintes négociations entre la Fédération pétrolière belge (FPB) et l’Etat, qui régule les tarifs du pétrole en Belgique, amène quelques changements, tant pour le carburant de nos véhicules que pour le mazout de chauffage.

La dénomination, les caractéristiques et le mode de calcul des prix du mazout subissent alors quelques modifications.
 
 
 

Un nouveau mode de calcul des prix du mazout

 
En ce qui concerne les prix, la FPB a obtenu de l’Etat Fédéral une augmentation de la marge pour les fournisseurs et une possible indexation des produits ; nécessaires pour assurer la viabilité de la distribution et la garantie d’un approvisionnement suffisant en Belgique. La crainte pour nous consommateur étant que celle-ci soit répercutée sur le prix de vente final du mazout de chauffage.
 
Bonne nouvelle pour vous toutefois, en tant que membre de nos actions, vous profitez toujours d’un tarif négocié sur votre combustible parce qu’ensemble, grâce à un volume de commande plus conséquent, nous pouvons faire baisser les prix auprès des distributeurs !

Depuis le 23 juillet, date de l’entrée en vigueur de cette nouvelle loi-programme, le prix du mazout peut également être revu quotidiennement. ; et non plus sur une moyenne hebdomadaire comme c’était le cas il y a encore quelques semaines. Les facteurs permettant de l’évaluer restent cependant toujours identiques et essentiellement basés sur l’évolution du cours du baril de pétrole.
 
Les fournisseurs qui livrent le mazout de chauffage sont dès lors autorisés à le vendre « sous réserve du prix officiel du jour », qui fluctuera désormais quotidiennement. Groupasol vous offre un nouvel avantage donc : celui d’un prix fixe au moment de la commande pour les 15 prochains jours (ou jusqu’à la livraison de votre commande).
 
 
 

Mazout de chauffage : il change de nom !

 
Dernière petite nouveauté enfin pour le mazout de chauffage à la veille de la rentrée… il se dote de nouveaux noms !
 
Le mazout standard, ne change pas. Par contre, le mazout extra endosse à présent le joli nom de « Gasoil Diesel (Extra) » ; chacun s’ajoutant le petit adjectif de « plus » si le client décide d’y ajouter l’additif haut-rendement lui permettant de prendre soin de sa chaudière et de diminuer sa consommation.
 
 
Profitez de prix négociés et fixés pour 15 jours quelles que soient les variations de prix du mazout, en vous inscrivant à notre prochain achat! 
 

DÉCOMPOSITION DU PRIX DU MAZOUT

 
 
 
 
Le prix d’un litre de mazout de chauffage en Belgique est fixé quotidiennement par le SPF Economie. Ce prix officiel est un prix maximum que les distributeurs et fournisseurs ne peuvent dépasser.
 
Mais que contient-il réellement? Quels sont les différents facteurs qui composent le prix officiel du mazout et comment varient-ils?
 
 On décrypte pour vous la décomposition du prix du mazout de chauffage.
 

Que comprend réellement le prix d’un litre de mazout de chauffage fixé par le SPF Economie ?

 
  • Le prix du pétrole brut (ou prix du produit ex-raffinerie) : c’est le cours du pétrole sur le marché boursier international, calculé pour la Belgique sur base de la bourse de Rotterdam
 
  • La marge brute maximale de distribution : elle est fixée par l’Etat belge pour tous les distributeurs et comprend tous leurs frais logistiques (transport et stockage du mazout mais aussi de distribution et de livraison au consommateur) et marketing. Cette marge n’est pas dépendante du prix du pétrole et ne subira donc pas les mêmes variations. Son prix est fixé au litre.
 
  • La cotisation du Fonds Social Mazout : créé en 2004, ce Fonds social intervient dans la facture de chauffage des ménages se trouvant en situation financière précaire et ne pouvant subvenir eux-mêmes à leur approvisionnement en mazout.
 
  • La cotisation Apetra : cette cotisation fédérale permet d’assurer la gestion et la conservation d’un stock pétrolier minimum sur le sol belge pour faire face à d’éventuelles périodes d’approvisionnement difficiles.
 
  • Les accises et cotisations énergies
 
  • La TVA : qui est de 21% sur les produits pétroliers, mazout de chauffage inclus.
 
Dans les faits, c’est donc essentiellement les variations des prix des produits ex-raffinerie qui ont une incidence sur l’augmentation ou la baisse du prix du gasoile de chauffage. Les autres composants étant relativement fixes..
 
 

Décomposition du prix du mazout de chauffage – Belgique – 27/12/2017

 
 
 

Le Prix (au 27/12/2017) pour + de 2000 litres de mazout = 0,6066€ / litre dont:

  • 0,4043 € pour le produit ex-raffinerie
  • 0,0714 € pour les coûts de distribution
  • 0,0068 € pour la cotisation Apetra
  • 0,00160 € pour le fonds social mazout
  • 0,0173 € pour les accises et cotisations énergies
  • 0,1053 € pour la TVA.



Concrètement, les variations du prix, d'un achat à l'autre s'expliquent donc par les variations du cours du baril de pétrole (en raison de la politique internationale, de la météo, de l'offre et de la demande de la période chez les fournisseurs et de nombreux autres facteurs variables).

 

Le pouvoir de négociation de Groupasol s'applique donc unqiuement sur la possiblité de réduire pour le fournisseur sa marge finale sur la vente du mazout de chauffage ou sur la possibilité de réduire les coûts de distribution en regroupant les commandes et donc en diminuant les frais de livraison. 

 

Vous aussi profitez de nos prix négociés! Inscrivez-vous à notre prochain achat, gratuitement et sans engagement

 

 
 
 
 
 

Commander son mazout en été : quels avantages? 

 
 
 
Si les prix du mazout sont, cet été, plus élevés que les années précédentes à la même période, commander son combustible de chauffage en juillet ou en août reste une opération intéressante. Comme de nombreuses autres énergies, le mazout de chauffage subit en effet la loi de l’offre et de la demande.

Devancer la forte demande automnale en pensant à commander votre mazout cet été, présente ainsi 3 avantages à ne pas négliger.
 
 

1.     Anticiper les dépenses de la rentrée scolaire

 
Et le budget inévitablement plus serré ! Parce que septembre est un mois coûteux pour les familles. Entre les frais scolaires et les inscriptions aux activités de loisirs et clubs sportifs pour toute la famille, le budget en prend un coup.

Et pourtant il va falloir doucement penser à rallumer sa chaudière, les premières nuits plus crues arrivant généralement vers le 15 septembre (sauf si nous avons l’excellente chance de pouvoir profiter d’un été indien cet année… mais qui peut le prédire) ?

Pensez donc à alléger le budget de la rentrée scolaire en commandant votre mazout de chauffage cet été !).
 
 

2.     Bénéficier d’un meilleur service

La majorité des ménages qui se chauffent au mazout commandent leur combustible lorsque la météo se refroidit. Parce qu’au début de l’automne les températures baissent nous incitant doucement à rallumer le chauffage, on fait le point sur l’état de la citerne et on se dit qu’il est temps de faire le plein de mazout avant l’hiver.

Mais la grande majorité des consommateurs font comme vous ! Et les fournisseurs de mazout sont alors soumis à une forte demande sur une période courte, ne permettant pas toujours de gérer les urgences dans des délais raisonnables et avec un service parfait.

Tirer parti d’une période de faible demande permet donc aussi de profiter d’un service optimum et d’une livraison de votre mazout impeccable.
 
 

3.     Du mazout moins cher ?

La forte demande que subiront les fournisseurs à l’approche de l’automne se ressentira d’une façon ou d’une autre, quelle que soit la tendance de fluctuation du prix du marché de l’or noir, à la hausse ou à la baisse, sur le prix final proposé au consommateur.

Faire des prévisions sur l’évolution des prix du mazout est extrêmement difficile, et nous ne nous y risquerons pas, les facteurs géopolitiques et météorologiques qui influent sur le cours du baril de pétrole étant bien trop insaisissables. Mais une chose est certaine, la demande est moins grande en période estivale et vous permet de profiter d’une période plus creuse dans le planning des fournisseurs.

Anticiper une grosse dépense avant la rentrée des classes et profiter d’une période de faible demande chez les livreurs en profitant de délais de livraison raccourcis et d’un service optimal… autant d’avantages à considérer pour commander son mazout en été.  



Vous souhaitez profiter de cette période plus creuse pour commander au meilleur prix avec Groupasol ? Inscrivez-vous gratuitement au prochain achat groupé de mazout. Cela ne vous engage à rien !

 
 
Si vous ne souhaitez pas commander après avoir reçu les prix négociés, il vous suffira d’ignorer notre mail et de choisir de vous réinscrire ou non à une prochaine action Groupasol.
 
 

Pourquoi purger ses radiateurs?

 

 

 

 

Faut-il purger ses radiateurs?

 
oui ! Pour une seule et simple raison : améliorer le fonctionnement de votre chauffage central !
 
La chaleur diffusée par vos radiateurs provient de l’eau chauffée par votre chaudière et envoyée dans les tuyaux de votre installation de chauffage par un circulateur. Mais au fur et à mesure de son utilisation quotidienne, de petites bulles d’air peuvent se former dans les tuyaux et amoindrir l’efficacité de votre installation en ralentissant son fonctionnement.
 
Il est donc nécessaire de procéder régulièrement à une purge de vos radiateurs afin de supprimer ces bulles d’air et continuer de chauffer votre habitation de manière optimale.
 
 

Comment savoir qu’il est temps de procéder à la purge de vos radiateurs ?

 
Le bon moment pour procéder à cette opération essentielle, c’est avant la relance de votre chaudière ou chauffage pour l’hiver, sous forme d’une purge préventive annuelle prévue au début de l’automne. Mais il est utile de renouveler l’opération à chaque fois que vous constatez l’une des situations suivantes : l’un de vos radiateurs fait du bruit (il s’agit des petites bulles d’air emprisonnées qui circulent à l’intérieur de votre tuyauterie) un radiateur perd de l’eau un radiateur présente une température différente des autres au toucher (il est tout à fait froid ou en partie froid et en partie chaud) un radiateur perd de son efficacité dans une pièce de votre habitation (il ne chauffe plus suffisamment).
 
 

Purger ses radiateurs

 
Dans toutes ces situations, il faudra prévoir de libérer l’air emprisonné dans les tuyaux pour améliorer le fonctionnement de vos chauffages et réduire les coûts énergétiques de votre habitation.
 
Car un chauffage peu performant entraînera une surconsommation et inévitablement une hausse de votre budget mazout. C’est en cela que consistera la purge. La purge des radiateurs n’est pas très compliquée à réaliser soi-même et vous pouvez tout à fait vous passer d’un chauffagiste pour cette opération.
 
 
Découvrez sur le blog notre article vous expliquant comment purger vos radiateurs efficacement et faire des économies sur votre budget chauffage.
 
 

RGPD GDPR Groupasol

 

Vos données en sécurité. 

 
 
Cet acronyme inonde vos boites mails, courriers, vos fils d’actualité sur les réseaux sociaux, les sites que vous consultez… RGPD. Ou GDPR pour ceux qui préfèrent l’universalité de l’anglais.

 

Mais de quoi s’agit-il exactement et en quoi êtes vous concerné? Comment notre entreprise s’est-elle mise en conformité avec cette nouvelle législation européenne et comment pouvez-vous vous assurer que vos données personnelles sont bien protégées?
 

Qu’est-ce que le RGPD?

 
Acronyme de “Réglement général sur la protection des données”, le RGPD est une législation qui est entrée en vigueur dans l’ensemble de l’Union Européenne ce 25 mai 2018. Elle concerne toutes les entreprises européennes bien sûr, mais aussi toutes les entreprises internationales qui stockent ou traitent des données d’entreprises ou de citoyens européens.
 
 

Qu’est-ce qu’une donnée personnelle?

 
Une donnée personnelle, c’est un champ assez vaste puisqu’il s’agit de n’importe quelle donnée qui va permettre d’identifier une personne.
 
Cela vous fait directement penser à des données telles que votre nom et prénom, votre adresse, numéro de téléphone ou email. Ces informations sont effectivement bien des données personnelles. Mais il y en a beaucoup d’autres, auxquelles vous ne songez peut-être pas, qui permettent à une entreprise ou une administration de vous identifier en tant que personne: le numéro d'immatriculation de votre véhicule, votre numéro de registre national, identifiant, votre numéro de compte client, votre compte en banque ou encore l’adresse IP de votre ordinateur, ….
 
Certaines de ces données sont par ailleurs dites sensibles au regard du RGPD. C’est ainsi le cas de vos données médicales ou judiciaires par exemple. Celles-ci demandent un traitement spécifique et des mesures de protection accrues.
 
 

Quels sont vos droits sur l’ensemble de vos données personnelles ?

 
L’Union Européenne, par le biais de cette nouvelle réglementation, a voulu renforcer la législation existante et informer plus clairement les citoyens sur les droits qu’ils ont sur leurs propres données, stockées auprès de tiers.
 
 
Concrètement, depuis ce 25 mai et le renforcement de la réglemantion, vous pouvez demander que vos données soient:
  • rectifiées: changement d’adresse, de statut, de coordonnées bancaires, etc.
 
  • supprimées. Vous ne souhaitez plus recevoir la newsletter ou d’informations de la part d’une entreprise? Vous pouvez le lui demander et elle devra vous apporter la preuve qu’elle a bien supprimé vos données de ses différentes bases clients. Attention cependant que les entreprises sont tenues légalement de conserver certaines données dans une période fixée par la loi, notamment pour des raisons comptables, fiscales ou juridiques (c’est le cas par exemple des données de facturation). Dans ce cas, vos données “marketing” sont supprimées, vous ne recevrez plus les informations commerciales, mais les données de facturation seront conservées jusqu’à expiration du délai légal avant d’être également supprimées de la base de données en question.
 
  • transmises à des tiers. Vous désirez changer de fournisseur d’électricité ou transmettre vos informations médicales à un autre médecin? Vous pouvez à présent demander que vos données personnelles reprises chez un autre prestataire vous soient remises sur un fichier universellement lisible (par exemple un fichier excel ou pdf) que vous pourrez transmettre à votre nouveau fournisseur, sans devoir réencoder auprès de lui toutes vos informations.
 
  • sécurisées : les entreprises doivent mettre en place une plus grande sécurisation des données personnelles de leur client. FIni de laisser trainer une pile de candidatures sur son bureau avec les coordonnées des candidats accessibles à toute personne qui passe par là, de donner son mot de passe à son collègue parce qu’on est malade ou de transporter une clé USB avec des données de l’entreprise. Si chez Groupasol on a toujours été attentif à cela, toutes les entreprises n’ont probablement pas fait preuve d’autant de prudence par le passé. Avec le RGPD, le personnel des entreprises européennes sera plus encore informé et sensibilisé à la protection et la sécurisation des données de leurs clients, prestataires et fournisseurs.
 
Mais vous pouvez également à tout moment demander à n’importe quelle entreprise si elle détient des informations sur vous, quelles sont les données personnelles vous concernant en sa possession et surtout comment elle les as obtenues.
 
Pour pouvoir les utiliser, elle devra avoir obtenu de votre part un consentement explicite.
 
Tout cela semble contraignant et effectivement, cela nécessite dans les entreprises de repenser les procédures de collecte, conservation et utilisation des données personnelles.
 
Mais n’est-ce pas pour un mieux au final? Ce travail permet de regrouper toutes les données éparpillées dans les listing des différents services d’une entreprise, de le consolider, de vérifier leur validité et de supprimer celles qui ne sont plus valides ou dépassées. Pour un service encore plus performant à l’avenir auprès des clients qui sont par ailleurs rassurés par le sérieux de l’entreprise à laquelle ils ont accordé leur confiance!
 

Et chez Groupasol?

 
Notre priorité a toujours été de travailler en toute transparence avec nos clients, fournisseurs et partenaires.
 
Nous nous engageons donc à continuer de vous informer avec le même sérieux sur l’utilisation de vos données personnelles.
 
Les données que nous vous demandons de nous fournir lors de votre inscription à un achat groupé ou lors de la confirmation de commandes sont obligatoires et nécessaires pour les raisons suivantes:
  • votre code postal : il nous permet de savoir sur le groupement d’acheteur de quelle région nous devons ajouter votre demande, afin de pouvoir négocier le prix le plus juste avec les fournisseurs locaux
  • votre adresse email et votre numéro de téléphone: ils vont nous permettre de vous informer de la disponibilité des prix en ligne lorsque l’achat est clôturé et vous rappeler d’aller les consulter avant la clôture de l’action. Ces données ne sont pas transmises à nos fournisseurs!
<Nous ne leur communiquons vos coordonnées (adresse, email et téléphone) que si vous confirmez une commande et ce, afin qu’ils puissent vous contacter pour fixer un rendez-vous et établir votre facture. Ils n’ont pas accès au listing des personnes intéressées par la réception d’une offre de prix, inscrites à l’achat. Les données vous concernant que nous leur transmettons ne sont utilisées qu’à cette fin et il leur est interdit de les utiliser pour des actions marketing ou de les transmettre ou vendre à des tiers.
 
Nous nous engageons par ailleurs à la même politique en interne. Toutes vos données ne sont utilisées que pour vous informer des actions de Groupasol, vous communiquer les prix des achats, confirmer vos commandes et vous assurer un suivi après vente efficace. Nous ne transmettons jamais nos bases de données clients à des tiers à des fins commerciales et marketing.
 
A tout moment, lors de votre inscription sur le site à un groupement d’achat, lors de la conformation d’une commande, la création d’un espace client, l’inscription à notre newsletter, nous vous demandons votre consentement pour utiliser vos données et nous engageons à respecter les obligations légales fixées par le tout nouveau RGPD.
 
Un doute? Une question? Notre équipe se tient à votre disposition : info@groupasol.be
 

 

Think Green

 

Think Green : l'appel à projets locaux, environnementaux et écologiques de Groupasol

 
Le mazout reste aujourd’hui un mode de chauffage fort prisé des ménages belges et Groupasol, grâce à l’organisation d’achats groupés, permet à ceux-ci de se chauffer à des tarifs plus accessibles pour tout un chacun.
 
Notre entreprise souhaiterait toutefois pouvoir contribuer, à sa petite échelle, grâce à l’aide des participants à ses actions, à la transition vers un mode de consommation plus durable.
 
Pour la première année, Groupasol ouvre donc un appel à projets « environnement et écologie », dont l’objectif sera de permettre le financement d’un projet local environnemental grâce à l’une de nos actions d’achat groupé organisée en 2018.
 
Nous proposons donc à chacun d’entre vous de participer et de proposer un projet que nous pourrions soutenir.
 
 

Comment faire? Qui peut participer et quels types de projets seront soutenus? 

 
Téléchargez le dossier de présentation et conditions de participations: Think Green - Présentation - FR 
 
Puis renvoyez-nous votre dossier de candidature: Dossier de candidature appel à projets Think Green 2018 - FR (final)
 
 
(plus d'infos : e.leloup@groupasol.be
 
 

 Bien isoler son toit

 

Isolation thermique : pourquoi commencer par isoler son toit ?

 
 
Réduire sa facture énergétique commence, idéalement, par une amélioration de l’isolation de votre habitation.
 
Les déperditions de chaleur et les courants d’air peuvent arriver de nombreux endroits différents, surtout dans les maisons moins récentes n’ayant pas encore connu de travaux de rénovation.
 
Les zones à isoler sont donc potentiellement nombreuses dans une maison : la toiture bien-sûr, mais aussi vos sols, les murs, les portes et fenêtres sont autant d’endroits pour lesquels une réflexion approfondie sur l’isolation thermique est nécessaire.
 
On vous propose aujourd’hui un petit focus sur l’isolation de votre toit pour une raison très simple : c’est souvent là qu’il est le plus facile d’agir et parallèlement d’obtenir un retour sur investissement rapide et très intéressant.

 

Pour faire des économies importantes… rapidement !

 
L’isolation thermique d’une toiture permet en effet des économies très rapides sur votre facture énergétique.
 
Responsable de près d’un quart de la déperdition de la chaleur dans une maison, en raison de sa superficie importante et de son exposition aux conditions climatiques extérieures, le toit est une zone sensible par laquelle l’air chaud (qui parce qu’il est plus léger que l’air froid, monte vers les combles de votre maison) s’échappe facilement.
 
L’isoler correctement, vous permettra déjà d’améliorer sensiblement l’isolation globale du bâtiment et de profiter d’une chaleur plus constante et agréable au quotidien.
 
 

Parce qu’isoler son toit, c’est souvent plus facile. Et moins salissant !

 
Les sols et planchers sont des zones très difficiles à isoler dans des constructions existantes parce que cela nécessite de gros travaux de démolition des sols existants à remplacer ou compléter pour une isolation complémentaire. Les débris, morceaux de chapes et de carrelage, risquent d’être au rendez-vous et vous obligeront bien souvent à faire un peu de camping pendant les travaux.
 
C’est également le cas lorsque vous souhaitez améliorer l’isolation grâce au remplacement de vos menuiseries extérieures. Changer portes et fenêtres est généralement synonyme de poussières ! Isoler un toit est bien moins salissant.
 
L’isolation se fait par l’intérieur et ne nécessite pas d’ouverture vers l’extérieur le temps des travaux. De plus, les différents isolants disponibles actuellement sur le marché (laine de verre, panneaux, laine de roche, isolation par projection de polyurethane, matelas de chanvre, …) sont peu salissants et très aisés à poser.
 
Deux conseils donc pour réduire votre facture d’énergie : isoler (l’avantage est aussi bien économique qu’écologique) , et participer aux achats groupés de Groupasol bien sûr !
 
 
 

Vanne thermostatique: qu’est ce que c’est?

 
 
Une vanne thermostatique, c’est en quelque sorte un thermostat local qui se trouve sur chaque radiateur dans votre habitation.  
 
Le thermostat est situé dans une seule pièce de la maison, en général la pièce principale (le séjour) et vous indique la température globale de votre logement. Il vous permet à partir d’un petit boitier, d’augmenter ou diminuer la température voulue et d’indiquer à la chaudière de se mettre en veille ou au contraire de travailler plus pour chauffer l’habitation.Une vanne thermostatique est une vanne de radiateur qui va vous donner la possibilité de régler de manière plus sensible la température d’une pièce.
 
Vous pouvez ainsi demander au thermostat une température générale de 20°C pour votre habitation et, grâce aux vannes, permettre que le salon soit chauffer un peu plus) 21°C et que le couloir ou votre buanderie peut rester à une température suffisante de 19°C.
 

Et comment fonctionne une vanne thermostatique?

 
La vanne contient un petit capteur en interne qui va faire le même travail que votre thermostat et comprendre à quel moment elle doit réduire ou augmenter la consommation de votre radiateur pour obtenir la température demandée. La vanne n’a pas le rôle de couper ou relancer la consommation de mazout en tant que telle.
 
Mais une vanne thermostatique va gérer le flux d’arrivée d’eau chaude dans le radiateur et donc, indiquer de manière indirecte à votre chaudière si elle doit chauffer plus ou moins d’eau et donc consommer plus ou moins de mazout.
 
 
 
 

3 conseils pour économiser sur sa facture de chauffage
 
Le chauffage représente un budget important pour les ménages belges, et pratiquement 2/3 de votre budget énergétique mensuel. Pour faire quelques économies substantielles, Groupasol vous livre 3 conseils qui vont vous permettre de faire baisser le montant de votre facture de chauffage annuel. 

 

1. Chauffer son habitation à la bonne température!
 

 

Un conseil qui paraît banal et pourtant, de nombreuses familles, poussent encore le thermostat un peu trop haut. Or, un demi - degré permet déjà de faire des économies importantes au quotidien sur votre consommation de mazout. Soyez donc vigilants à la température que vous allez régler sur votre thermostat d’ambiance.
 
Une température de 20°C est suffisante lorsque vous êtes présents dans la maison et vous pouvez baisser celle-ci à 18°C pour la nuit, 16°C lorsque vous vous absentez pour de longues périodes.
 
Mais ne coupez jamais complétement le thermostat en hiver, sinon vous aurez