Évolution du prix du mazout de chauffage : comment réduire la facture ?

Évolution du prix du mazout de chauffage : comment réduire la facture ?

Le 22 janvier 2016 le mazout se négociait au prix le plus bas depuis 5 ans avec 0,322€/L pour une commande de 2000 litres. Aujourd’hui, malgré de régulières fluctuations, la tendance est clairement à la hausse. Au moment d’écrire cet article, la même quantité de mazout se négocie d’ailleurs à 0,5988€/L pour 2000 litres. Au vu de l’évolution des prix et alors que le mazout reste le poste le plus couteux en énergie devant la consommation d’eau et d’électricité dans votre maison, comment baisser sa consommation de chauffage sans pour autant être contraint d’enfiler un pull chez soi ? Suivez le guide !

Conseil n°1 : entretenir sa chaudière

Le contrôle de la chaudière, une obligation légale

En Belgique, le contrôle annuel de sa chaudière par un professionnel formé et agréé par votre région de résidence est une obligation. Les systèmes au mazout sont susceptibles de générer des résidus de combustion nécessitant une surveillance chaque année. Outre l’obligation, ces contrôles sont utiles à la sécurité de votre foyer, à votre santé ainsi qu’à l’environnement. La vérification des émanations de gaz est également un moyen de diminuer vos dépenses. De fait, le CO rejeté par les chaudières mal réglées est dangereux pour la santé. Le contrôle et le nettoyage des brûleurs sont des moyens judicieux de s’assurer du bon rendement de son chauffage et d’empêcher tout risque sanitaire.

Bon à savoir :

  • Seul le contrôle est obligatoire ! L’entretien sera effectué par votre chauffagiste uniquement dans le cas où votre système de chauffage s’avère défectueux.
  • Au moment de choisir votre chauffagiste, vérifiez son agrégation en combustibles liquides sur le site de l’AWAC en Wallonie et sur Bruxelles Environnement pour la capitale.
  • En fin de contrôle, pensez à demander votre attestation réglementaire au professionnel. Celle-ci reprend la liste de contrôles effectués. Elle vous servira de preuve en cas de contrôle par les autorités compétentes et vous évitera une amende.
  • Groupasol vous aide dans cette démarche ! Inscrivez-vous gratuitement et sans engagement. Nous négocions pour vous le meilleur prix pour le contrôle et l’entretien annuel de votre chaudière.

Réaliser des économies avec l’entretien de sa chaudière

Tout d’abord, vous pouvez réaliser une belle économie sur l’entretien lui-même ! D’un coût variant entre 100 et 200 euros, faire jouer la concurrence et réaliser l’entretien au printemps ou en été, lorsque les chauffagistes sont plus disponibles, vous permet de minimiser le coup de la prestation.

Au réglage optimal, rendement optimal. L’entretien prévient l’encrassement et la mauvaise combustion du mazout. Le nettoyage du système diminuera votre consommation, préviendra des pannes et prolongera la vie de la chaudière. Voilà de quoi réaliser des économies à moyen et long terme.

Autre astuce, la souscription d’un contrat d’entretien plutôt que la demande répétée d’entretiens individuels vous permet d’étaler les paiements et de recevoir des rappels garantissant ainsi le bon rendement de votre installation.

Conseil n°2 : contrôler sa citerne à mazout

Votre cuve à mazout requiert tout autant d’attention que votre chaudière. Réaliser des vérifications de son état permet de prévenir des fuites et du risque de se retrouver dans l’incapacité de chauffer sa maison.  Votre citerne fuit ? Vous risquez de perdre votre mazout, d’être obligé d’assainir votre terrain, de payer la réparation de la citerne voire d’en changer au profit d’une neuve. Imaginez le coût.

Par ailleurs, le mauvais entretien de la citerne joue également un rôle sur le rendement sur votre système de chauffage. Si un dépôt de sédiments se forme, la chaudière se retrouve encrassée. Par contre, si c’est de la condensation qui se développe dans votre cuve, celle-ci altère le rendement calorifique du mazout.

Le coût d’un contrôle de la citerne coûte entre 125 € et 140 €. Vous profitez donc de 40 % d’économie en passant par Groupasol ! Retrouvez toutes les infos sur le contrôle de la citerne à mazout dans cet article.

Conseil n°3 : les autres moyens de réduire sa consommation

Vous réaliserez les meilleures économies en choisissant de commander votre mazout au bon moment. Pour cela, évitez de commander en automne comme en hiver où la demande est forte. Vous avez également la possibilité de consulter l’évolution des prix du mazout ici. Un bon geste à adopter est le réglage du thermostat selon un programme horaire coupant, par exemple, le chauffage lorsque vous êtes au travail.

Sinon, vous pouvez notamment procéder au remplacement de votre matériel en privilégiant une chaudière à condensation. Celles-ci sont moins énergivores que les chaudières traditionnelles.

Enfin, investir dans une isolation de meilleure qualité vous offrira des gains d’argent sur le long terme.

Conseil n°4 : Passer par un achat groupé de mazout

Outre le principe de commander au bon moment pour obtenir le mazout moins cher, la meilleure solution pour obtenir le meilleur prix du marché reste d’utiliser la force du groupe ! Passer par l’achat groupé de mazout vous permet de vous joindre à d’autres acheteurs s’alliant à Groupasol pour négocier un contrat aux meilleures conditions du moment. Vous profitez également de toutes les facilités pour comparer les offres et tarifs des fournisseurs. L’inscription est également gratuite et sans engagement. Inscrivez-vous, recevez l’offre et décidez !

Pour découvrir comment fonctionne l’achat groupé de mazout en détail, ça se passe par ici !

Laisser un commentaire