Nouvel achat groupé de mazout de chauffage ce 27 août 2021

Home > Mazout > Prix du mazout > 27 août 2021 : Nouvel achat groupé de mazout de chauffage
Nouvel achat groupé de mazout ce 27 août 2021
  •   Temps de lecture : 1 minute

Cette semaine, la prix du pétrole rebondit. La Chine rassure et fait état d'aucun nouveau cas de Covid-19 d'origine locale sur son sol. Par rapport à mardi dernier, le prix officiel de mazout de chauffage en Belgique diminue de 27,4€ pour 1000 litres de mazout standard.  Au niveau de Groupasol, notre équipe a obtenu une économie moyenne de 94€ pour 1000 litres de mazout standard pour les inscrits à l'achat groupé. Découvrez l’analyse hebdomadaire du prix du mazout en Belgique pour comprendre l’évolution actuelle des prix ainsi que la tendance pour les prochains jours :

La tendance du prix du mazout cette semaine 

Le prix officiel du mazout en Belgique pour 1000 litres de mazout standard s’élève à 642,4€ (0.6424€/L) ce mardi 24 août 2021. Il y a 7 jours, au moment d’annoncer le dernier achat groupé de mazout, le litre se négociait à 669,8€, ce qui représente une baisse de 27,4€.

Graphique : le prix du mazout de chauffage en Belgique sur un an

 
 
0

pour 1000L de mazout standard

La réduction moyenne obtenue lors du dernier achat groupé de mazout de chauffage

Lors du dernier achat groupé de mazout ayant eu lieu le week-end du 20 août, la réduction moyenne obtenue était de 94€ sur 1000L de mazout standard.

Cours du pétrole Brent : quelle est la tendance du marché boursier ?

Ce mardi 24 août, le baril de Brent se négociait autour des 68$. Globalement, le marché varie principalement en raison des facteurs suivants :

La Chine affiche une hausse de la production industrielle de 6,4% en juillet ce qui est plus faible que les mois précédents.
1.  Les investisseurs sont conforté dans l'idée une rapide reprise de la demande chinoise
Ce ralentissement du développement économique est imputé à la propagation de l'épidémie en Chine.
2. Les regards sont à présent tournés vers la réunion de l'OPEP+ de la semaine prochaine
Face au développement du variant Delta, l'AIE a revu à la baisse ses prévisions de la demande pétrolière mondiale.
3. Depuis les coupes drastiques de production l'an dernier, le groupe continue d'augmenter modestement ses volumes. Cette politique ne fait pas l'unanimité au sein des pays membres.